AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 16/08/2014
(c) Credits : avatar Sachi / Mufasa et signature Grey WIND.
Race : Dégénérée, ayant la capacité de se fondre dans l'environnement sans être vue, la rendant ainsi invisible. Elle cache sa capacité aux autres, niant en avoir ou faisant croire que son pouvoir est l'art de manier les arts martiaux.
Gang : Dans le clan des "Gula", mais appartient aussi à l'organisation Blacklist.
Au niveau du coeur : Célibataire endurcie.
Emploi : Hôtesse d'accueil dans un love hôtel.
Messages : 143
I’m not a girl, I am a storm with skin
MessageSujet: Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]   Ven 22 Aoû - 12:27

Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem



« Merde, merde, merde ! ». Cela faisait déjà dix bonnes minutes que je répétais les mêmes mots, le même gros mot. Je n’étais pourtant pas une fille qui jurait constamment, en tout cas, pas les mêmes insultes et sur le même ton, or là, il semblait que la situation était tout autre. J’étais très en retard, trop en retard et je détestais faire attendre les autres, mais plus que tout, je maudissais le fait d’attendre. Il m’arrivait d’être en retard, de quelques secondes, de quelques minutes et en fonction de l’individu avec qui j’avais rendez-vous, soit je prenais un temps fou à me préparer soit je faisais tout pour être la plus rapide. Aujourd’hui était un jour où j’étais censée être pressée, mais ce n’était malheureusement pas le cas. Je sentais que la sanction allait être terrible car je n’étais pas en retard, cette fois-ci, de quelques minutes, mais d’une heure au minimum. C’était le pire de tous les scénarios que j’avais pu vivre actuellement. En plus de cela, je pressentais une mauvaise journée, donc une humeur massacrante. Pourtant la journée avait bien commencé. Je m’étais allongée sur le sable chaud au bord de la mer, me laissant bercer par le son des vagues, venant se fragmenter sur la terre ferme. Très vite, apaisée par cette musique douce, je m’étais endormie inconsciemment, tel un bébé en manque de sommeil. Malheureusement, cela m’a été très fatal, basculant ma journée en un véritable cauchemar. Ce n’est qu’en sentant l’eau salée sur le bout de mes pieds que je m’étais subitement réveillée, et que je m’étais rendue compte de l’heure tardive et que je m’étais endormie pendant, au moins, deux heures alors que j’étais censée retrouver l’organisation Blacklist depuis une heure déjà. Je m’étais donc précipitée vers le lieu de rendez-vous, affolée et empressée. A tel point que j’en avais oublié mes chaussures, courant pieds nus.  Je n’avais pas de raison réelle d’être aussi inquiète, quant à mon retard, surtout que les membres de l’organisation n’étaient presque jamais au complet et que c’était à chacun de choisir quand il voulait venir et quand il ne le voulait pas.  Sauf qu’aujourd’hui, je ne voulais absolument pas rater cette fameuse réunion car l’enjeu était de taille et que je ne pouvais pas rater une telle occasion. Aujourd’hui, la mission était cruciale et visait le groupe Superbia. Un clan que je ne tenais guère dans mon cœur, alors que mon frère appartenait à cette confrérie. C’était illogique mais pas tant que ça. J’étais donc excitée à l’idée de mener à bien la mission qui était censée se faire aujourd’hui. Je m’étais portée volontaire pour cette mission, mais je ne savais pas si avec mon retard, ils allaient me prendre. Peut-être qu’ils étaient même déjà partis et qu’ils avaient déjà choisi les partenaires. Je croisais les doigts pour qu’ils aient tous du retard.

J’arrivais enfin à destination, après quelques minutes de course, toute transpirante et essoufflée. Je poussais un soupir de soulagement en voyant qu’ils n’avaient encore rien commencé et que je n’étais donc finalement pas en retard. Peut-être que ça allait être une bonne journée au final, qui pouvait le savoir ?! En tout cas, pour le moment, je semblais être chanceuse, mais il était préférable de ne pas crier victoire avant l’heure. « Je suis en retard, j’espère que vous n’avez encore rien choisi » dis-je quand même d’un ton détaché comme à mon habitude et sans même prendre le temps de m’excuser. De toute manière, personne ne m’avait réellement remarqué, fort heureusement. Je m’approchais un peu plus du groupe, essayant de tendre l’oreille pour entendre au maximum qui était avec qui. Je me mis à sursauter soudainement quand j’entendis mon nom être prononcé, « Yu Ah avec Min Jae ». Quoi ? Encore ! Je ne me plaignais pas du tout de mon partenaire, mais c’était juste que je me retrouvais tout le temps avec lui, en tout cas, à 99% des cas il était mon partenaire, à croire que le destin faisait tout pour que l’on soit en duo. Je n’avais pas le choix et puis, je l’aimais bien Min Jae, en tout cas, j’avais appris à l’apprécier, contrairement à avant. Désormais, entre nous, ce n’était plus autant la guerre. Certes, il y avait quelques tensions parfois mais pas autant que dans le passé, c’était devenu un véritable complice. Le cherchant du regard parmi les membres présents, je finis par le repérer et lui fis un petit signe de la main.  « Min Jae-ah ». Je m’approchais de lui et lui donnais un petit coup sur l’épaule, pour le saluer. « Tu es encore mon partenaire ! On va devoir se supporter encore » dis-je en faisant un clin d’œil. « Allons-y ! ». Il fallait espérer maintenant que tout se passe bien entre lui et moi.

(c) sweet.lips

_________________
Bandz et Benz
I'm just doin what i gotta do And i do it for myself. I be on my own way so i don't need no help. Nan nae jarireul jikil teni sigan nangbineun neona hae . I don't care bout nobody else but me all i need is my


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 18/08/2014
(c) Credits : naho.
Race : animorphe - cobra royal.
Gang : superbia.
Au niveau du coeur : ça se mange ça ?
Emploi : les parents m'entretiennent pour l'instant.
Messages : 16
MessageSujet: Re: Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]   Dim 24 Aoû - 16:50



Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem
Je n'avais jamais été en retard. Fayot direz-vous ? ou exagérément ponctuel. Je tirais simplement cette politesse de l'éducation trop respectable dont j'avais bénéficié pendant les quinze dernières années. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, je n'avais pas tardé à répondre présent lorsque l'organisation Blacklist avait gentiment quémandé la présence de ses membres, ayant très certainement dans l'optique de distribuer une énième mission contre Superbia, ceux que nous devions considérer comme nos ennemis. Ce qui était paradoxal en ce qui me concerne, était que je lançais des assauts contre mon propre clan, et que je jouais volontairement sur deux tableaux. Hypocrisie pure et dure, manipulation confirmée, et manque d'honnêteté total ; je n'avais rien d'un Superbia exemplaire. Je vivais en enfer, au cœur d'une famille qui ne me plaisait guère et qui m'empêchait inconsciemment de me complaire dans ma condition. Je n'étais pas difficile ou capricieux. Je n'étais rien d'autre qu'un éternel insatisfait avec des valeurs incomprises. Un gosse de riche insatiable, tout ce qui pouvait agacer les gens.

Je croisai mes bras contre mon buste, impatient, mon regard étant totalement absorbé par le sol qui ne dégageait pourtant aucun intérêt. Ce genre de réunion ne démarrait jamais en temps voulu. Un furtif bâillement me fut arraché par une remarque absurde de la part d'un voisin, avant que je ne daigne enfin relever la tête. Je ne cherchais pas à me fondre dans la masse, j'étais simplement de nature solitaire. Dans la seconde suivante, mon attention fut capturée par une voix que je ne connaissais que trop bien : celle de Jeong Yu Ah. Madame était en retard, mais elle ne trouva évidemment pas bon de s'excuser, cela dit ce culot n'avait rien de dérangeant pour nous, ou du moins personne ne s'en était plaint. Personnellement, je n'avais jamais eu matière à m'en plaindre. Elle représentait une bonne partenaire, avec qui je n'avais aucune réelle affinité, mais avec qui je n'avais aucun conflit non plus. Rectification : avec qui je n'avais plus aucun conflit. Il fallait avouer que les débuts avaient été complexes, mais ces différents avaient finalement créé une ouverture sur une complicité certaine qui nous avait permis de nous proclamer associés. Une alter ego, en quelques sortes. C'est pour cela que j'étais systématiquement, et quasiment à tous les coups, fourré en sa compagnie dans une quelconque mission. Notre efficacité était certaine et travailler à ses côtés m'était agréable. « Yu Ah avec Min Jae. » Sans surprise, notre binôme était de nouveau formé. Je me hissai sur la pointe des pieds, non pas parce que je me trouvais trop petit du haut de mon mètre quatre-vingt deux, mais simplement pour être en mesure de repérer mon acolyte parmi la foule. Je vis sa main en premier, jusqu'à ce qu'elle me rejoigne pour me gratifier d'un petit coup sur l'épaule, et c'est sans attendre que je rejetai sa main sur le côté, pas dans un geste haineux, mais disons que je me faisais doux et attentionné de cette manière. Idiot, oui, ou maladroit. « Triste vie, hm ? » Je la taquinais simplement. J'avais tendance à penser qu'elle était bout-en-train, mais je n'avais jamais douté de sa discrétion et de son professionnalisme pour autant. « Tu étais en retard, tu n'as pas entendu le but d'aujourd'hui. Mission infiltration, ça devrait être drôle. » Drôle, ou excitant, à voir. Ce genre d'activité faisait rêver plus d'un enfant dont l'imagination débordait. Détective privé, infiltré, terroriste pour la bonne cause... tout ceci regroupait les envies des plus fous. Nous, nous nous adonnions à ces missions pour un but précis, et très souvent personnel. J'ignorais encore en partie pourquoi Yu Ah trouvait sujet à controverse lorsqu'il s'agissait de Superbia. Nous avions tous différentes raisons qui nous motivaient de la même manière, et qui nous menaient ici, dans Blacklist.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
Δ YOU'RE GUILTY ALL THE SAME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/08/2014
(c) Credits : avatar Sachi / Mufasa et signature Grey WIND.
Race : Dégénérée, ayant la capacité de se fondre dans l'environnement sans être vue, la rendant ainsi invisible. Elle cache sa capacité aux autres, niant en avoir ou faisant croire que son pouvoir est l'art de manier les arts martiaux.
Gang : Dans le clan des "Gula", mais appartient aussi à l'organisation Blacklist.
Au niveau du coeur : Célibataire endurcie.
Emploi : Hôtesse d'accueil dans un love hôtel.
Messages : 143
I’m not a girl, I am a storm with skin
MessageSujet: Re: Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]   Mar 26 Aoû - 16:52

Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem



La question n’était pas de savoir si je m’entendais bien avec Min Jae ou pas, la question était surtout de savoir si tous les deux, nous étions capable de collaborer ensemble. Lorsque j’avais entendu mon prénom accompagné du sien, à vrai dire, je n’avais pas été très surprise de la sentence. J’avais pour habitude d’être très souvent mise avec lui, comme si le destin avait décidé que cela devait être le cas, comme si tous les deux, nous étions, presque, faits pour être partenaires. Je n’étais ni triste, ni heureuse, pour moi, c’était juste une formalité coutumière, que j’avais appris à accepter. Désormais, je n’abhorrais plus le triste sort, pendant que celui-ci s’acharnait sur ma pauvre personne, je n’étais plus verte de rage en entendant le verdict, pour conclure, je n’avais plus de réaction négative. Le fait d’avoir Min Jae en partenaire était même devenu une nouvelle plaisante. Je n’avais plus aucune raison de me plaindre, et puis, je ne le connaissais que trop bien maintenant. Je pouvais prévoir certaines choses, certes pas toutes, mais à force, j’avais fini par anticiper certains de ses gestes, de ses paroles et autres papasseries. M’approchant donc de Min Jae, après que les partenaires aient été  totalement désignés,  j’esquissais un petit sourire quand il sembla enlever ma main de son épaule, après l’avoir salué. Ça lui ressemblait bien ce geste. Je haussais des épaules, prenant un air totalement lassé et misérable, comme si on venait de m’annoncer une fâcheuse nouvelle. « Ce n’est plus de l’ordre de la triste vie, mais plutôt du fléau ! » lui répondis-je, tout en le taquinant. Il savait pertinemment que je ne le pensais pas, en tout cas, je ne le pensais plus. J’avais connu bien pire et puis, au final, il s’avérait être un très bon coéquipier, le meilleur que j’avais pu avoir pour le moment.

Je sentis une certaine excitation quand Min Jae me précisa le thème de la mission d’aujourd’hui. Ça n’allait sûrement pas être de la tarte, loin de là ! En général, les missions d’infiltration étaient les plus délicates et les plus dangereuses. Quoique, dans toutes les missions il y avait une part de risque. Toutefois, et étrangement, c’était souvent celles-là que je redoutais le plus, pour une raison qui m’était totalement inconnue.  Ceci dit, j’étais à chaque fois plus inspirée, stimulée, par la mission lorsqu’il s’agissait d’une mission d’infiltration. J’aimais prendre des risques et c’était le meilleur moyen d’en prendre. « Oh génial ! » dis-je sans cacher ma gaité et ma fébrilité. Malgré ma joie, je restais quand même sur mes gardes, un soupçon de scepticisme me gagnant brusquement. « Hum . . . mais on doit infiltrer qui exactement ? ». Je posais la question mais au fond de moi, je savais pertinemment qui était le groupe visé, puisque la plupart du temps, l’organisation visait un seul et même groupe, même si ce n’était pas toujours le cas et que tous les groupes pouvaient être concernés. Néanmoins, je craignais la réponse et le clan en question. En tout cas, si j’avais raison sur le clan concerné, la mission risquait d’être quelque peu difficile. « Si c’est bien le groupe auquel je pense, ça ne te pose aucun désagrément ? Vraiment aucun ? » Dis-je en sourcillant légèrement. Je savais pertinemment que je pouvais lui faire confiance, mais malheureusement, je ne pouvais pas encore le faire entièrement. Il y avait beaucoup de détails qui me laissaient quelque peu douteuse sur ses réelles intentions dans cette organisation et sur sa présence ici. Je grimaçais un peu, quelque peu contrariée si j’avais raison et j’espérais que cela n’allait pas être le cas.


(c) sweet.lips

_________________
Bandz et Benz
I'm just doin what i gotta do And i do it for myself. I be on my own way so i don't need no help. Nan nae jarireul jikil teni sigan nangbineun neona hae . I don't care bout nobody else but me all i need is my


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 18/08/2014
(c) Credits : naho.
Race : animorphe - cobra royal.
Gang : superbia.
Au niveau du coeur : ça se mange ça ?
Emploi : les parents m'entretiennent pour l'instant.
Messages : 16
MessageSujet: Re: Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]   Mar 26 Aoû - 19:01


   
Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem
Ce qui berçait notre duo était sans aucun doute la réciprocité constante. Si une idée traversait l'esprit de Yu Ah, elle imprégnait ensuite le mien 99% du temps, et vice versa. Cette réciprocité était si flagrante que lorsque je la taquinais, elle ne tardait jamais à suivre le même rythme. C'est pour cela je ne fus en aucun cas vexé ou blessé lorsqu'elle aborda le thème du fléau. Je me contentai de laisser un ricanement secouer mon corps, avant de lever les yeux au ciel. C'était cet équilibre qui rendait notre alliance efficace, du moins cela semblait être une évidence. Si nos débuts difficiles avaient laisser planer une atmosphère haineuse pendant un temps, aujourd'hui notre attachement avant tout stratégique était tout aussi réciproque que nos railleries. Pourtant, je ne connaissais que les grandes lignes de la vie de Yu Ah, donc aucun lien intime n'avait eu l'occasion de s'imposer entre nous. Je connaissais son âge, ses capacités innées, et j'avais eu vent du fait que son frère faisait partie du même clan que le mien. Cette dernière nouvelle m'avait, la première fois, interpellé. J'avais même cogité pendant quelques jours en me demandant pourquoi elle attaquait la confrérie de l'un des membres de sa famille, mais je ne m'étais jamais prononcé à haute voix sur mes propres questions. Je n'avais aucune leçon de vie à donner, puisque j'avais le clan de ma famille adoptive en aversion, ainsi que celui de ma famille de sang, mais ceci n'était qu'un détail relativement minime à côté de la considération que j'avais pour Superbia. Si je m'y intéressais, ce n'était que pour les brûler de l'intérieur, aller au cœur de l'abcès pour le crever sans précédent.

« C'est Superbia, évidemment. » Je haussai les épaules après cette réponse apportée sans le moindre tact. Dans la seconde suivante, je me retrouvai à froncer les sourcils alors que mes prunelles sondaient la petite personne qu'était Yu Ah. Elle souleva le sujet du "désagrément", et je ne trouvai rien d'autre à faire dans l'instant, que de hausser une nouvelle fois les épaules. Si je faisais partie de Blacklist, ce n'était pas pour chipoter dès que nous devions infiltrer mon propre clan. Si ma famille ignorait l'animosité qu'elle m'inspirait, personne au sein de Blacklist ne pouvait fermer les yeux sur l'opinion que je portais sur Superbia. Il n'y avait bien qu'ici, entre les membres de cette organisation, que je pouvais laisser une part de mes réelles intentions être libérées. Je disais bien, une part seulement. Cependant, lorsque je regagnais mon clan, je me murais toujours dans un mensonge et une discrétion sans faille. Néanmoins, j'étais parfois pris d'une peur justifiée ; celle qui me faisait croire qu'un jour, ma présence au sein de Blacklist allait me faire défaut. Je craignais que l'on pense que j'infiltrais Blacklist pour renforcer la défense de Superbia, et non le contraire. Cela dit, aucune hypothèse de ce genre n'avait été émise jusqu'ici, alors je continuais de croiser les doigts pour que personne ne puisse douter de moi à ce point.

Je me raclai brièvement la gorge avant de longuement soupirer et de faire un pas vers l'arrière, ce qui annonçait notre départ imminent pour notre mission. « Ça m'arrange. Je connais déjà les lieux, il nous suffira de nous faire discrets, voire même... invisibles. » Mes sourcils se arquèrent tandis qu'un fin sourire de satisfaction étira mes lèvres charnues. Je préférais ignorer l'étape du désagrément et ne pas m'étendre sur le sujet. Valait mieux nous concentrer sur les points positifs de la situation, plutôt que nous morfondre dans une quelconque lamentation. Surtout que j'aurais parfaitement pu lui retourner sa question, puisque je ne suis pas le seul à avoir un lien familial avec le clan Superbia, mais sans surprise, je choisissais l'option du silence. Je n'étais pas sans savoir que je risquais ma peau à autant m'investir dans Blacklist. Il suffisait que mes parents de substitution me surprennent en flagrant délit pour que j'en prenne pour mon grade. Toutefois, j'assumais chaque conséquence de chacun de mes actes. Je ne pouvais donc ne blâmer que Song Min Jae, autrement dit : moi-même. « On devrait ne pas traîner, et ne pas attendre que la nuit tombe. Les lieux sont assez... casse-gueule, quand il fait nuit, et le silence ambiant fait résonner n'importe quel pas. Autant plonger dans le brouhaha de la journée, on risque moins. Oh, et il y a une épicerie sur le chemin du retour, on pourra prendre quelque chose à manger quand on aura fini. » Je me lançai dans ce bref monologue tout en engageant la marche vers la sortie de l'endroit dans lequel les rassemblements de l'organisation se manifestaient. Évidemment, je n'oubliais pas de préciser l'emplacement de cette épicerie dans laquelle il n'était pas rare que je me rende. J'avais tendance à trop manger, surtout après une mission de quelque nature qu'elle soit. Et nous avions nous aussi le droit au réconfort après l'effort...

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
Δ YOU'RE GUILTY ALL THE SAME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 16/08/2014
(c) Credits : avatar Sachi / Mufasa et signature Grey WIND.
Race : Dégénérée, ayant la capacité de se fondre dans l'environnement sans être vue, la rendant ainsi invisible. Elle cache sa capacité aux autres, niant en avoir ou faisant croire que son pouvoir est l'art de manier les arts martiaux.
Gang : Dans le clan des "Gula", mais appartient aussi à l'organisation Blacklist.
Au niveau du coeur : Célibataire endurcie.
Emploi : Hôtesse d'accueil dans un love hôtel.
Messages : 143
I’m not a girl, I am a storm with skin
MessageSujet: Re: Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]   Mer 27 Aoû - 11:15

Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem



Me mordant furtivement la lèvre, je tentais de mettre de l’ordre dans mon esprit, accaparé par des centaines de pensées allant dans tous les sens et me laissant quelque peu tourmentée. Bien sûr que c’était évident, il n’y avait pas d’autres possibilités, c’était le clan Superbia que l’on allait infiltrer, c’était totalement cohérent. Ceci dit cela ne m’empêchait pas d’avoir un goût légèrement âpre dans la bouche. Etrangement, chaque fois que je devais réellement infiltrer ce clan, j’étais quelque peu soucieuse et ce, pour différentes raisons. Des raisons personnelles. Certes, je n’avais pour le moment jamais échoué dans mes tâches, m’affairant telle une forcenée pour réussir coûte que coûte, mais je ne partais jamais l’esprit libre et la conscience paisible, surtout lorsque ma mission devait se faire en compagnie de Min Jae. J’avais du mal à comprendre ses réelles motivations, il y avait une part de grand mystère chez lui et cela ne faisait que m’intriguer de jour en jour. Je voulais comprendre ses desseins, mais surtout, je voulais comprendre la raison de sa présence dans le clan se proclamant soi-disant le meilleur, Superbia, et sa présence au sein de l’organisation. Pour moi, il n’y avait aucune corrélation. Comment pouvait-il faire partie d’un clan contre qui, finalement, il se dressait ? Je ne lui avais jamais posé la question, n’osant jamais entrer dans le vif du sujet, cependant, ma curiosité n’en restait pas étanchée pour autant, au contraire. Peut-être qu’un jour j’allais trouver le courage de lui faire face, et de lui poser la question qui me brulait tant les lèvres depuis ma rencontre avec lui.
Restant tout de même sceptique, je me dis que je n’avais pas le choix et que je devais lui faire confiance. Je devais arrêter de me méfier et plutôt me dire que c’était une véritable chance d’avoir un tel membre dans les rangs de l’organisation. Ce n’était qu’un avantage et je devais tirer profit de ce privilège justement. « Après réflexion, c’est vrai que c’est une aubaine que tu connaisses déjà les lieux, ça nous permettra d’avancer plus vite » dis-je avec un léger sourire. Au moins, j’étais certaine de finir le travail rapidement, en tout cas, je l’espérais. Il avait tout intérêt à me conduire au bon endroit car ma confiance en lui était encore fragile et pouvait se fractionner au moindre petit faux pas. « Ne t’en fais pas, je saurai me faire discrète et . . . invisible » et encore, il était loin de savoir à quel point j’en étais capable. C’était là une occasion d’user de mon pouvoir, mais je ne pouvais pas, Min Jae était avec moi et je ne pouvais pas me permettre le moindre petit faux pas, je l’avais déjà fait une fois avec un étranger, je ne pouvais pas réitérer ma négligence. Bien sûr en cas de quelconque problème, je savais quoi faire et encore, c’était uniquement si la situation venait à ne pas être en ma faveur.

Hochant de la tête, je lui fis signe que j’étais prête à partir et qu’il avait raison sur un point, il ne fallait pas qu’on attente que la nuit tombe, sinon, on risquait de se faire rapidement avoir, il fallait être avisé. « Ok allons-y partenaire ! Et on verra bien pour l’épicerie ce soir, déjà faut-il que l’on s’en sorte vivant et que l’on ne se fasse pas attraper, je compte sur toi en cas de problème, tu seras le seul à pouvoir nous sortir de là en cas d’embûche, car tu es le seul à connaître le chemin, mieux que moi en tout cas ! ». Je le regardais intensément pour lui faire comprendre que désormais je ne pouvais que le suivre et le croire, notre destin était entre ses mains. Il ne devait pas me décevoir. Je le pris alors par le poignet et l’entrainais avec moi, me mettant subitement à courir. Il ne fallait pas perdre une seconde surtout que l’on se trouvait actuellement du côté Ouest et que l’on devait se rendre du côté Sud. Je savais comment m’y rendre, mais après, pour y entrer, c’était une autre paire de gants, même si je connaissais quelques chemins que j’avais dû emprunter tout en étant invisible pour rendre visite à mon frère. Après quelques longues et interminables minutes à bord du métro et après avoir longuement marché, je m’arrêtais en haut d’une dune, repérant d’ici le paquebot du clan adverse. « Ok ! On est presque arrivé à destination. J’espère que tu as échafaudé un plan sur la route ? ». Regardant autour j’essayais de réfléchir moi-même à un plan. « Je pense que l’on devrait passer par là ; dis-je en pointant du doigt une sorte de plaque d’égout ; logiquement ça devrait nous amener à la s . . . » , je me tus soudainement, me rendant compte que je n’étais peut-être pas censée connaître certains chemins. « s . . .  sortie ! Enfin je suppose que les égouts permettent d’accéder à un lieu précis, je ne sais pas. C’est toi qui décides et qui guides, peut-être connais-tu un accès plus simple ou alors tu veux qu’on fasse diversion ou alors . . . je ne sais pas, je te suis, je suis obligée de te suivre, j’écoute tes idées ». Le pauvre, je ne lui avais pas vraiment laissé le temps de placer un mot.


(c) sweet.lips

_________________
Bandz et Benz
I'm just doin what i gotta do And i do it for myself. I be on my own way so i don't need no help. Nan nae jarireul jikil teni sigan nangbineun neona hae . I don't care bout nobody else but me all i need is my


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 18/08/2014
(c) Credits : naho.
Race : animorphe - cobra royal.
Gang : superbia.
Au niveau du coeur : ça se mange ça ?
Emploi : les parents m'entretiennent pour l'instant.
Messages : 16
MessageSujet: Re: Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]   Mar 16 Sep - 6:52


   
Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem
« On va s'en sortir vivants. » J'étais sûr de moi, et cela se ressentait aisément dans le ton de ma voix qui était avant tout certain et franc. Je n'avais pas dans l'intention de mourir, ou même simplement d'échouer dans cette mission. Jusqu'ici, je n'avais jamais failli à la tâche, et encore moins avec Yu Ah. Elle s'était toujours révélée étonnement serviable, et jamais elle ne s'était amusée à enfreindre l'une de nos règles ou à changer nos plans à la dernière minute, même lorsque notre relation était loin d'être fameuse et douce. J'estimais donc que nous étions faits pour remplir cette opération.

Je me contentai de hocher la tête à répétition sous les paroles de Yu Ah. Je n'étais pas sans savoir qu'en cas de possible problème ou de danger, j'étais très certainement le mieux placé pour nous sortir d'affaire et éviter toute complication, à moins que la jeune femme ne me cache quelques détails de notre mission ? Quoiqu'il en soit, j'étais certain de pouvoir entrer dans l'endroit et de m'en extirper indemne les yeux fermés, ce qui devait être un point plutôt rassurant. Le trajet dans le métro se fit dans une atmosphère habituelle, et quasi normale, à croire que nous allions simplement faire nos courses, et pourtant l'on osait mettre nos vies en jeu suite à chaque acceptation d'une mission. La route que nous étions obligés d'effectuer à pieds fut tout aussi légère, jusqu'à ce que nous n'arrivions au sommet d'une dune qui offrait une vue parfaite sur le paquebot que nous visions. Il était loin d'être discret, il fallait l'avouer. « Non, je n'ai pas de plan concret. » Et je ne manquais aucunement de franchise. L'idée d'élaborer un quelconque plan ne m'avait pas une seule seconde traversé l'esprit. Pour moi, la suite des opérations n'était que logique : il suffisait de nous infiltrer par l'un des seuls endroits qui nous permettrait d'atteindre notre objectif, et d'en ressortir dans l'heure qui suivait, voire même dans la demie-heure. Évidemment, je pensais à cette bouche d'égout que Yu Ah pris soin de pointer du doigt, avant de continuer son monologue qui faillit lui porter préjudice. Trop insouciante. À mon humble avis, elle n'était sûrement pas plus blanche que moi. Peut-être étions-nous aussi suspect, elle et moi ? Peut-être étions-nous à égalité dans le mensonge et que nous avions beaucoup à cacher sur nos propres personnes ? Je ne la connaissais pas par cœur, et je n'avais pas la prétention de penser qu'un jour j'aurais la faculté de la déchiffrer de A à Z. Tout ce que je savais à cet instant était que tout son corps s'était raidi lorsqu'elle dû rattraper l'une de ses paroles pour que sa tirade change de trajectoire. Je fronçai les sourcils, le souffle soudainement plus retenu. Mon regard se porta sur son visage quelques secondes, avant que je ne détourne le viseur de mes prunelles sur ladite plaque d'égout. Elle n'aurait même pas dû remarquer ce détail du paysage dans l'immédiat, alors pourquoi la mentionner ? À cette seconde précise, je voulus la mettre à l'épreuve, l'obliger à prendre les devants pour qu'elle découvre les lieux seule. Pourquoi ? Certainement pour effacer tout soupçon à son sujet, ou bien pour l'entraîner un peu plus encore, bien que ses missions frôlaient la plupart du temps la parfaite réussite. Mais je supposai que la sécurité importait plus que ma curiosité, alors je m'avançai en premier vers la seconde étape de notre tâche : l'infiltration. « Si on atteint les égouts, on devrait normalement trouver tous les chemins possibles et inimaginables. On pourra aussi bien atterrir dans le centre du QG que dans les sous-sols. » Soit dit en passant, je préférais de loin déboucher au niveau des sous-sols pour que nous puissions marcher tranquillement vers notre but. Dans ce genre de lieu bien trop estimé, même les sous-sols se révélaient être étonnement propres. Que voulez-vous, nous sommes Superbia, ou nous ne le sommes pas. Je nous menai sereinement jusqu'à la plaque d'égout que je soulevai aisément. Non pas que je sois doté de la force d'un super héros, mais j'avais pris l'habitude de pénétrer l'endroit par cette bouche d'égout, alors il était toujours de plus en plus facile de s'y faufiler. « Honneur aux dames. » Lançai-je en désigner le trou d'un petit signe de tête. Autant dire que ces paroles furent prononcées sur un tintement de moquerie. Je n'étais pas galant, simplement enclin à la taquinerie, et je savais soulever les points de Yu Ah qui nous différenciaient ; elle était une fille, au sein de l'organisation Blacklist. Bien qu'elle sache garder une pointe de féminité tout au long de ses opérations, elle était certainement dotée d'une plus grosse paire de vous-savez-quoi que tous les autres garçons réunis au sein de Superbia. Eux, ils ne se frottaient pas aux lourdes tâches. Yu Ah, elle, les considérait presque comme son oxygène, ce que je comprenais parfaitement bien.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
Δ YOU'RE GUILTY ALL THE SAME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes I have trouble believing you, it's a big problem [Feat Min Jae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Agoraphobie, phobie sociale: Maladie ou trouble du comportement?
» trouver une association soutien trouble des comportements en nord isere ou alentours
» trouble d'opposition
» retard de langage identifié lors d'un bilan pour trouble d'articulation
» TROUBLE AU KATANGA, UNE RÉBELLION COMMANDÉE PAR UNE FEMME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
7devils :: Atalante. :: Côté Sud. :: Paquebot Superbia-